Lettre au gouvernement et aux diffuseurs

14 avril 2020

OBJET: COVID – 19 et communication accessible pour les Canadiens malentendants

À qui cela concerne:

Il y a quelques semaines, l’Association des malentendants canadiens (AMEC) vous a parlé de l’importance d’une communication accessible et a rappelé à tous les paliers de gouvernement, aux organismes gouvernementaux et aux diffuseurs l’importance de fournir un sous-titrage et / ou une interprétation en langue des signes pour les millions de Canadiens qui comptent sur cette forme d’accessibilité des communications pour obtenir des informations vitales et essentielles. L’AMEC est heureuse que plusieurs aient pris des mesures pour assurer une communication accessible et qu’il y ait une présence accrue dans l’utilisation d’interprètes en langue des signes pour la communauté des Sourds et ceux qui utilisent une langue des signes et que les sous-titres ouverts et fermés sont de plus en plus largement adoptés.

Nous vous écrivons aujourd’hui car nous avons appris qu’un logiciel de reconnaissance vocale a été utilisé dans certaines circonstances pour fournir des sous-titres. Et bien que les logiciels de reconnaissance vocale soient de plus en plus utilisés pour sous-titrer des émissions d’actualités, des événements sportifs et d’autres programmes télévisés en direct, il s’agit encore d’une technologie relativement nouvelle, et de nombreux facteurs peuvent affecter la qualité des sous-titres produits à l’aide de la technologie. L’Association des malentendants canadiens s’oppose fermement à l’utilisation de la reconnaissance vocale dans une situation d’urgence pour relayer des informations essentielles et vitales.

Pour les personnes malentendantes, les informations d’urgence fournies dans la partie audio de la programmation doivent être fournies à l’aide de sous-titres codés ou ouverts si les sous-titres ouverts (sous-titres visibles par tous les téléspectateurs) ne peuvent pas être utilisés immédiatement, puis, à titre temporaire, un un graphique textuel, une clé ou une analyse sera affiché. Ces informations doivent contenir toutes les mesures d’urgence, numéros de téléphone, adresses et procédures d’évacuation si nécessaire. Les radiodiffuseurs doivent contacter un fournisseur de services de sous-titres en temps réel pour fournir des sous-titres ouverts en direct dès que possible. Une accessibilité complète et adéquate est un droit de l’homme et tous les niveaux de gouvernement ont l’obligation de veiller à ce que leurs messages soient transmis avec précision à tous leurs électeurs, indépendamment de leur handicap.

Merci pour vos efforts inlassables en ces temps incertains pour protéger les Canadiens; cependant, nous vous demandons de vous rappeler l’importance de la qualité et de l’accessibilité de la communication accessible qui devrait être fournie pendant ces périodes.

Il n’est pas exagéré de dire que des vies peuvent dépendre de communications accessibles lors de la présentation d’informations en temps réel dans des situations d’urgence.

Cordialement,

Marilyn J. Kingdon, BPA | Président et président du conseil
Association des malentendants canadiens | AMEC
www.chha.ca | 613.526.1584 | mkingdon@chha.ca
901-75 rue Albert St. Ottawa ON K1P 5E7