Prévenir la perte d’audition

Certains types de perte d’audition sont héréditaires et ne peuvent être évités, ce qui n’est toutefois pas le cas d’autres types, comme la perte d’audition induite par le bruit.

La perte d’audition induite par le bruit est causée par une surexposition à des bruits forts. Si, dans certains cas, les dommages ne sont que temporaires, une exposition répétée à des bruits excessifs pendant de longues périodes de temps peut causer des dommages permanents.

Jusqu’à tout récemment, la perte d’audition induite par le bruit était principalement liée au bruit excessif dans le milieu de travail. De nouvelles études donnent cependant à penser que bon nombre d’adolescents et de jeunes adultes souffrent d’une déficience auditive permanente causée par une surexposition aux bruits excessifs dans une gamme d’activités quotidiennes.

Intensité des bruits et durée d’exposition

Les scientifiques mesurent les niveaux des différents sons à l’aide d’une unité appelée le décibel pondéré en gamme A (dBA).Les sons inférieurs à 70 dBA ne posent aucun risque connu à l’ouïe, peu importe la durée de l’exposition. Il s’agit en somme de ce que nous entendons lorsque nous roulons seul à vitesse d’autoroute dans une voiture familiale, les fenêtres et la radio fermées.Lorsque les niveaux sonores augmentent, la durée d’exposition quotidienne devient un facteur de risque important. En règle générale, plus le son est élevé, moins il faut une durée d’exposition longue pour qu’il pose un risque pour l’ouïe.Les sons ambiants peuvent également représenter un risque de perte d’audition induite par le bruit graduelle si vous connaissez l’un de ces signes précurseurs après l’arrêt d’un bruit :

  • Une perte d’audition temporaire – les sons semblent assourdis, plus faibles ou moins clairs
  • L’acouphène – un tintement, un bourdonnement, un grondement ou un bruit assourdissant dans l’oreille, qui ne provient d’aucune source à l’extérieur de l’oreille

Activités courantes et risque de perte d’audition

Des études ont démontré que diverses activités courantes peuvent être à l’origine d’une exposition à des niveaux sonores supérieurs à 85 dBA. En voici quelques exemples :

  • Écouter de la musique avec un casque d’écoute ou des écouteurs boutons
  • Assister à un concert de musique rock
  • Tondre la pelouse
  • Se servir d’une scie circulaire
  • Conduire une voiture sur l’autoroute les fenêtres ouvertes
  • Jouer d’un instrument de musique
  • Faire partie d’un groupe de musique ou d’un orchestre

Toutes ces activités peuvent entraîner une perte d’audition induite par le bruit graduelle. Deux facteurs sont à prendre en considération :

  • Les niveaux sonores réels auxquels vous êtes exposé
  • La durée de l’exposition

Qui plus est, l’exposition au bruit est cumulative. Donc, pour connaître l’ampleur du risque que vous courez, vous devez tenir compte de tout le bruit auquel vous êtes exposé au cours de la journée.

Disons que vous écoutez de la musique sur votre système audio pendant une heure à un niveau de 93 dBA. En soirée, vous vous servez d’une scie circulaire pendant 10 minutes à 100 dBA sans porter de protecteurs d’oreilles. Chaque activité n’est pas assez bruyante pour susciter, à elle seule, un grand risque de perte d’audition progressive et permanente, mais votre exposition totale ce jour‑là dépasse le seuil.

Si vous utilisez régulièrement des armes à feu pour la chasse ou le tir à la cible sans porter de protecteurs d’oreilles appropriés, vous risquez davantage de subir une perte d’audition permanente, progressive ou immédiate. Un bruit très fort, tout près de l’oreille, provenant d’une carabine, d’un fusil ou d’un pétard peut causer une perte d’audition immédiate et sévère qui peut être permanente. Si vous êtes exposé à un tel bruit, restez dans un endroit relativement calme pendant 24 heures pour reposer vos oreilles. Si votre ouïe n’est pas revenue à la normale après un jour, appelez votre médecin au cas où vous auriez besoin d’un test ou d’un examen.

Réduire les risques

Prenez les mesures suivantes pour protéger votre ouïe :

  • Limitez le temps que vous consacrez aux activités extrêmement bruyantes
  • Réglez le volume de votre chaîne audio à la maison et dans la voiture à un niveau agréable, mais raisonnable.
  • Portez des protections auditives, comme des bouchons d’oreille ou un casque antibruit, lorsque vous courez un risque de perte d’audition induite par le bruit. Le dispositif de protection utilisé devrait être le mieux ajusté possible. Consultez un audiologiste au besoin.
  • Si vous souffrez d’une perte d’audition temporaire ou d’acouphènes après le travail ou d’autres activités, prévoyez une période de calme pour permettre à vos oreilles de se rétablir.
  • Évitez d’acheter des jouets d’enfants produisant des bruits forts. Privilégiez les jouets dont on peut régler le volume à un faible niveau ou qui s’éteignent. N’oubliez pas que les enfants tiennent parfois les jouets plus près de leurs oreilles que les adultes.

Consultez votre médecin si vous avez des préoccupations au sujet de votre ouïe. Les signes précurseurs d’une perte d’audition sont les suivants :

  • Une difficulté à suivre une conversation lorsqu’il y a des bruits de fond (à un rassemblement, dans une cafétéria, etc.)
  • L’impression que les gens marmonnent en parlant
  • Les acouphènes

La prévention est la seule façon de vous protéger contre une perte d’audition induite par le bruit. Vous ne pouvez pas savoir à quel point vos oreilles sont sensibles aux bruits avant qu’il ne soit trop tard.