Demander aux masques

Par Clovis Bernard

Avec tout le monde restant à la maison, c’est le moment idéal pour lire, sauf si vous lisez les lèvres.

La nouvelle réalité est qu’il est recommandé de porter un masque ou un couvre-visage en sortant, afin de réduire la propagation communautaire du coronavirus. Malheureusement, cela recouvre également les visages sur lesquels nous comptons tant pour comprendre les gens. Certains d’entre vous en ont fait l’expérience en sortant faire leurs courses, en prenant l’autobus ou en appréciant de façon responsable le temps passé à l’extérieur.

Vous êtes peut-être nerveux à l’idée de demander aux gens de baisser leur masque pour que vous puissiez les comprendre, mais c’est comme si vous leur demandiez de s’exposer à un risque pour la santé. Cela peut être nerveux à certains moments, mais vous continuez d’avoir vos droits à une communication claire, en particulier pour les services essentiels. Beaucoup de gens veulent aider de toutes les manières possibles.

La plupart d’entre nous peuvent se débrouiller pour faire leurs courses avec l’auto-paiement s’ils sont ouverts ou avec des gestes de base. Pour des services plus compliqués comme un guichetier en personne, cela peut être plus compliqué. Dans le système de santé, les gens sont formés pour communiquer avec eux et un interprète peut être fourni si nécessaire. Si vous avez une réunion importante, c’est une bonne pratique de leur demander de noter également des notes pour vous.

Pour plus d’interactions au jour le jour, cela peut sembler un test de stress pour naviguer dans le monde sans visages compréhensibles, mais la plupart des gens de mon expérience, à Vancouver, sont plus que disposés à baisser leur masque pendant une seconde rapide pour vous à condition que les circonstances soient sûr de le faire. Peut-être que certains d’entre vous ont des aides auditives difficiles à voir, et certains d’entre vous ne veulent pas faire savoir aux autres que vous avez une perte auditive. Vous n’avez pas besoin d’expliquer que vous êtes malentendant. Il est toujours bon de faire savoir aux autres ce dont vous avez besoin pour les comprendre, afin qu’ils puissent vous aider. Peut-être qu’ils ont un crayon et un bloc-notes s’ils ne veulent pas baisser leur masque. Et s’ils connaissent une langue des signes comme certains d’entre vous?

Si ce que les gens vous disent est important, ils feront ce qu’ils peuvent pour vous aider à comprendre.

Avez-vous quelque chose à partager? Vous pouvez m’envoyer un e-mail. (cbernard@chha.ca)